Brochure Saison 2021_22 Programme ciné novembre Programme ciné décembre billetterie

PROGRAMMATION

Courville

THÉÂTRE | 08 déc

Robert Lepage / Ex Machina

CRÉATION

 

CANADA

Pour qui réside à Québec depuis un bon moment, le mot Courville évoque une bourgade d’une autre époque qui se trouvait en périphérie de la ville de Québec, au Canada.

La Comète Scène nationale
5 rue des Fripiers

Le 15 novembre 1975, Simon a 17 ans, une chambre à lui dans la cave d’un pavillon de Courville, une mère veuve acoquinée à un oncle louche, un tatouage bien involontaire et douloureusement permanent sur la poitrine, une amie qui l’entreprend sans grand succès, un ami tout aussi inculte qu’athlétique. L’année qui vient va précipiter les choses, l’agitation sociale qui s’annonce graduellement va trouver des échos dramatiques et déterminants dans la vie du jeune homme.

Courville esquisse le portrait d’une adolescence complexe, où la toile de fond des euphories collectives n’arrive pas à occulter les tourments de l’éveil à la sexualité, le poids du regard des autres ou l’obsession des apparences. D’un bout à l’autre du spectacle, la technique ancestrale du bunraku permet de donner vie à des marionnettes de toutes tailles qui incarnent Simon et son entourage. En scène, Robert Lepage est le narrateur du récit.


MOT DU METTEUR EN SCÈNE

On dit de l’adolescence que c’est l’âge ingrat. Je me demande pour qui.

Pour les ados, je suppose, qui ne trouvent plus d’adultes qui comprennent leurs tourments. Le sentiment d’ingratitude doit aussi toucher les parents, encore attachés aux années d’enfance de leurs petits et estomaqués de les voir soudainement si différents.

Peut-être que l’adolescence est simplement complexe, faite de confusion, de tendresses d’une intensité éperdue, de violences spontanées et fulgurantes. De blessures, comme la vie en impose inévitablement.

Aujourd’hui, les vents contraires du monde s’agitent et se cognent entre eux. Les élans de bienveillance et les rages polarisantes se côtoient. On croirait assister à un moment collectif d’adolescence généralisée, planétaire.

Au bout de la route, il y aura, j’espère, une forme de résolution après le chaos. Ou, du moins, l’espoir que toute cette agitation ne se sera pas déchaînée en vain.

Robert Lepage

Distribution

Compagnie Ex Machina

Texte, conception, mise en scène et interprétation
Robert Lepage

Conception et direction de création Steve Blanchet

Assistance à la mise en scène Francis Beaulieu

Coconception du décor Ariane Sauvé

Conception et réalisation des marionnettes Jean-Guy White et Céline White

Musique originale et conception sonore Mathieu Doyon

Conception des éclairages Nicolas Descôteaux

Conception et réalisation des images Félix Fradet-Faguy

Conception des costumes Virginie Leclerc

Conception des accessoires Jeanne Lapierre

Manipulation des marionnettes Wellesley Robertson III, Caroline Tanguay, Martin Vaillancourt

Production



Une production d'Ex Machina

En coproduction avec Le Diamant, Québec, Le Volcan - scène nationale du Havre, La Comète - scène nationale de Châlons-en-Champagne, National Taichung Theater, Taiwan,
National Kaohsiung Center for the Arts (Weiwuying), Taiwan

Producteur pour Ex Machina, Michel Bernatchez

Producteur délégué, Europe, Japon, Epidemic (Richard Castelli, assisté de Pierre Laly et Florence Berthaud)

La Comète Scène nationale
5 rue des Fripiers

Durée 2h15 sans entracte

Partager